Connaissez-vous votre coût de revient?

Publié le par Louis-Félix Bergeron

Avec la grande disponibilité des outils informatiques et le souci de rentabilité que manifestent les manufacturiers, il reste étonnant de voir certaines entreprises continuer d’entretenir des listes de prix sans connaître le coût de revient de leurs produits. Certains justifient cette méconnaissance par la complexité du calcul de ces coûts, d’autres invoquent le manque de temps pour se livrer à cet exercice pourtant essentiel. Qu’en est-il vraiment?

Le coût de revient d’un produit (parfois appelé aussi prix de revient) consiste en la somme des dépenses entrant dans la fabrication d’un produit. Ces dépenses peuvent se diviser selon les catégories suivantes:

  1. Coûts des matières premières. Ces coûts regroupent toutes les matières premières entrant dans la fabrication des produits, mais aussi les coûts relatifs à ces matières, comme le transport, les taux de change, les frais d’importation et de douanes, etc. Bien que cette étape de calcul peut sembler la plus simple, elle réserve parfois des surprises, notamment avec l’évaluation des pertes ainsi que les retours de produits non conformes ou défectueux.
  2. Coûts de main d’œuvre directe. Les coûts de main d’œuvre touchent le temps de travail lié directement à la fabrication du produit, ce qui inclut les heures travaillées (régulières et supplémentaires) et les avantages sociaux. Les coûts de main d’œuvre doivent être calculé selon le temps de travail consacré au produit plutôt que selon le temps payé des employés. Il devient alors avantageux de bien connaître le temps de travail des diverses étapes de fabrication du produit.
  3. Frais généraux de fabrication (FGF). Cette catégorie peut regrouper l’ensemble des dépenses de l’entreprise qui n’entrent pas dans le catégories précédentes, comme l’amortissement des biens immobiliers, la machinerie, les coûts de main d’œuvre indirecte (incluant les employés de bureau), etc. Les états financiers annuels de l’entreprise permettent de faire la somme de ces coûts. Le défi consiste ensuite à les répartir sur les produits. La part de FGF par produit peut être calculée selon plusieurs méthodes:
    • Le nombre d’unités produites. Avec cette méthode, on divise la somme des FGF par le nombre d’unités pour obtenir un coût unitaire. Cette méthode simple ne tient pas compte des différences de complexité des produits.
    • Le nombre d’heures de main d’œuvre directe. Plutôt que d’utiliser la somme des unités produites, on utilise la somme des temps de production. On obtient une part de FGF selon une unité de temps (comme l’heure ou la minute) puis on distribue les FGF selon les temps de chaque unité.
    • Le nombre d’heures-machine. Plutôt que d’utiliser les temps de production humains, on utilise les temps de production machines.

La connaissance de l’ensemble de ces coûts permet d’établir le coût de revient d’un produit. À partir de ce coût, on applique une marge bénéficiaire pour obtenir un prix de vente concurrentiel. Il est à noter que le calcul du coût de revient doit être refait périodiquement afin de tenir compte des fluctuation des diverses dépenses et de garder un prix de vente assurant la rentabilité de l’entreprise.

VizCo offre des outils qui facilitent la prise en charge du coût de revient dans le calcul des prix des produits. Informez-vous sur ce que peut vous apporter VizCo pour bien connaître vos coûts et vendre vos produits à juste prix.

.